dauphin

 

Première édition en 2010

 

Régine (nom d’emprunt) a un destin très difficile depuis sa naissance : de nombreux handicaps physiques dont la perte de son bras droit qu’elle ne peut mouvoir, celui-ci est ballant.

Enfance moquée par les autres enfants, mal aimée de ses parents, de nombreux frères et sœurs.

Jeunesse gravement perturbée par des tournantes.

Divorcée et ayant la garde de ses deux enfants.

En 2001, son jeune frère (25 ans) est assassiné à l’arme blanche  par de nombreux coups portés, les deux meurtriers ont été jugés par coutumace.

Je connais Sabine, sa belle-sœur et épouse du défunt. Elle est désolée de voir Régine aussi déprimée depuis toutes ces années, sans voir d‘amélioration. Cette dernière lui ayant parlé de mes pratiques énergétiques (Reiki, EFT), Régine souhaite me rencontrer pour que je l’aide à …maigrir.

Au moment de ce terrible drame qu‘elle ignorait, Régine était hospitalisée suite à un accident de voiture. Elle hurla en ressentant une profonde douleur près de son cœur.

On dit que les âmes proches sont toujours en connexion, et saisissent viscéralement la situation qui survient chez l’autre…

Quand elle se rendit à morgue pour revoir son frère une dernière fois, le médecin lui révéla que le coup porté sur l’aorte lui avait été fatal. Ceci correspondait à l’instant de cette douleur que perçut Régine, douleur vivace et toujours présente pour lui rappeler le drame huit ans à chaque fois qu’elle pensait à son frère (qu’elle aimait plus que les autres)…

Régine, choquée par cette mort, est suivie depuis ce temps par une psychologue.

 Régine est une femme lumineuse, ronde certes, mais rayonnant d’une belle expression chaleureuse, des yeux rieurs, un visage aux traits réguliers et fins.

« Pourquoi m’as-tu fait venir ? 

-Je veux que tu m’aides à maigrir, je ne me plais pas! »…  autour d’un thé, nous poursuivons notre conversation, et je l’écoute parler sur sa vie de femme (enfance, adolescence, et adulte) de fille, de ses parents, de son frère disparu :

 « je ne peux pas faire le deuil »,

 de sœur, de mère, d’ex-épouse, de sa relation avec le genre masculin, de sa santé (elle ne prend pas d’antidépresseurs car  : « je veux me punir dans ma douleur » dit-elle).

Je lui expliquais du déroulement d’une séquence d’EFT.

En fait,  je n’étais venue pour ce qu’elle croyait mais bien pour l’aider à faire son deuil et quand je le lui annonce:

« Non, non!!!Je ne suis pas prête! Non, pas cela !J’ai trop mal! Hurlait-elle en pleurant.

-Oh que si, tu es prête! »

Donc, n’ayant pas eu le temps de préparer ma séquence écrite, je commence sur elle le point karaté et les tapotements car elle est bien calée émotionnellement sur son problème! Un volcan en éruption!

La puissance de ses émotions est si forte que je n’arrive plus à tapoter : impossible pour elle de réaliser la gamme des neuf actions!

Elle est pliée en deux et sa main était posée au-dessus de sa poitrine, à l’endroit même du coup de poignard reçu par son frère.

Et je ressens vivement toute sa souffrance,  mais je l’ignore pour assurer, pas question de pleurer moi aussi, il faut la sortir de ce traumatisme :

« Pose ta main sur mon genou, je vais continuer sur moi. » lui dis-je.

Et je pratique EFT (tapotements et gamme des 9 actions) sur moi en chuchotant, répétant ses phrases entendues précédemment. En empathie avec sa peine, j’en prononce d’autres qui me viennent spontanément à l’esprit.

Régine me regarde faire…elle se calme, s’apaise et soudain, s‘exclame: « C‘est fini! Je n’ai plus mal! Je ne sens plus rien! »

Visualisation

Je continue la séquence en l’envoyant dans un espace naturel choisi par elle, une plage de sable très ensoleillée.

« Marche en prenant conscience de toutes tes sensations…. la chaleur du sable sous tes pieds….des rayons du soleil… le zéphyr sur ta peau… dans tes cheveux… respire le bleu du ciel…écoute le ressac de la mer… sens le parfum des embruns… et pénètre doucement dans l’eau…apprécie le contact tiède…regarde au loin, un dauphin vient vers toi…

Le vois-tu ?…Oui.

Approche-toi de lui…Ecoute ce qu’il dit… Il me dit qu’il m’aime!

Entoure-le de tes bras et profite de ce qui se passe… Tu pourras retourner dans cet espace quand tu le souhaiteras…-silence-….

Reviens ici quand tu veux ».

Choix

« Maintenant, tout de suite, j’accepte de faire le deuil de mon frère et je  me libère totalement de la détresse causée par sa mort cruelle. C’est fini! Je suis libérée! Libre! Je retrouve toutes mes forces intérieures et je choisis la joie de vivre, l’énergie… »

Trois respirations profondes en conscience, écoute des bruits, et entre deux bruits saisir le silence et s’y glisser.

« Comment te sens-tu? Lui demandai-je

-C’est fou! Tout est parti! Il faut que je te raconte avec le dauphin, il s’est produit une chose incroyable qui ne m’est jamais arrivé! Quand tu m’as demandé de l’entourer de mes bras, j’ai senti que mon bras paralysé se soulevait légèrement…Cela ne m’était jamais arrivé! C’est fabuleux ce truc, je n’en reviens pas! C’est la première que je me sens si bien depuis la mort de mon frère.

Je termine par une séance de Reiki, pendant laquelle,  me raconte-elle ensuite, elle vit son frère souriant, tout de blanc vêtu, qui s’éloignait en agitant la main.

Depuis elle me raconte qu’elle s’est retrouvée car elle a repris beaucoup d’assurance…Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, ceci lui appartient.